Fiches Techniques

artisan

Découvrez dans cette rubrique les conseils et astuces des professionnels Careso pour poser votre carrelage en toute facilité mais également pour vous conseiller dans vos choix en ce qui concerne les outils et accessoires indispensables à une pose de carrelage impeccable. Des conseils utiles afin de finaliser votre projet d’aménagement de votre maison, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

La pose du carrelage

Que vous souhaitiez poser du carrelage au sol ou du carrelage mural, la technique est sensiblement la même. Nous allons vous expliquer, point par point, les étapes à suivre pour une pose de carrelage réussie. L’étape principale étant, en amont, de choisir un carrelage adapté aux besoins de la pièce et à votre style de vie.
Pour connaître le nombre de paquets de carrelage à acheter, calculez le nombre de m² à carreler et vérifiez sur le paquet la surface que celui‐ci permet de couvrir ; ensuite une simple multiplication suffit. Pour parer aux petits aléas et découpes, ajoutez 10% de carrelage complémentaire pour une pose droite et 15% pour une pose en diagonale.

Etape 1 : préparer la surface

Avant de commencer la pose, assurez-bous que le support est solide, sain, propre, sec et plan. Pour une pose de carrelage facilitée, nous vous conseillons, dans le cas où la surface ne serait pas tout à fait plane, de combler les fissures et trous éventuels à l’aide d’un produit de ragréage autonivelant. Si la surface à couvrir est trop lisse, comme par exemple lorsque vous posez du carrelage sur du carrelage, n’hésitez pas à en faire une surface moins lisse, afin que la colle accroche mieux, en le ponçant à l’aide de papier de verre ou d’une meuleuse. Enfin, si la surface à carreler se situe dans une pièce d'eau, n’hésitez pas à poser également, sous votre carrelage des nattes en polyéthylène afin de vous assurer de la bonne étanchéité de votre pièce. L'utilisation d'un primaire en fonction du support peut également être recommandé.

Etape 2 : préparer la pose

simuler la pose de carreaux

Pour simuler la pose du carrelage mural, partez du haut de la surface à carreler, tracez à l’aide d’un cordeau un trait horizontal à niveau, en dessous du premier carreau. Répétez l’opération à la verticale. Puis fixez un tasseau en guise de guide à la première rangée de carreaux. Répétez l’opération à l’horizontal. Vous obtiendrez ainsi une première rangée horizontale et verticale à niveau qui vous servira de base pour la pose des autres rangées.
Pour simuler la pose du carrelage au sol, partez du seuil de la porte et tracez un trait, à l’aide d’une règle, au‐dessus du carreau de référence. Puis au milieu de ce trait, tracez une droite perpendiculaire remontant jusqu’au bout de la pièce. Ensuite placez vos carreaux, comme dans la situation de pose mais sans colle. N’oubliez pas les croisillons entre chaque carreau. Une fois vos carreaux positionnés jusqu’au bout de la pièce, tracez une droite perpendiculaire de chaque côté et positionnez vos carreaux. Vous obtenez ainsi deux lignes de carreaux qui forment un T et qui vous donnent la base pour votre ligne de pose.

Etape 3 : poser les carreaux

pose de carreaux

Pour poser de la faïence, appliquez la colle directement au mur à l’aide d’une spatule crantée à l’endroit où vous souhaitez poser votre première rangée. Soyez vigilants et n’enduisez pas votre mur complet de colle, seule la rangée où vous allez réaliser la pose est nécessaire. Placez le premier carreau à l’angle des tasseaux posés préalablement puis appuyez fermement puis continuez votre rangée, sans oublier de positionner les croisillons à chaque carreau posé. Une fois la première rangée positionnée, recommencez l’opération avec la rangée du dessous et ainsi de suite jusqu’à la fin de l’ouvrage. Pour poser du carrelage au sol, positionnez une règle de maçon sur les traits préalablement tracés.

Ensuite, encollez votre sol sur la longueur de 2 à 3 carreaux puis posez le premier carreau à plat sur la colle et pressez légèrement puis tapotez toute la surface à l’aide d’un maillet en caoutchouc. Puis répétez l’opération pour toute la première ligne, sans oublier de poser les croisillons à chaque carreau puis pour toutes les lignes que vous avez à poser en vérifiant régulièrement, à l’aide d’une équerre que les carreaux posés sont bien perpendiculaires. Selon le format, un double encollage peut-être nécessaire. Dans ce cas là, enduisez également de colle le dos du carreau.
Il faut noter que dans chaque type de pose (murale ou sol), des découpes sont nécessaires pour finir une rangée ou une ligne. Dans ce cas, mieux vaut s’arranger pour que ces découpes soient à faire en bout de ligne, en bas ou dans les angles.

Etape 4 : jointer

Une fois la pose réalisée, il est préférable de laisser sécher durant 12 à 24h. Pour jointer votre carrelage ou votre faïence, munissez‐vous d’une raclette en caoutchouc puis étalez le mortier en faisant des va et vient en diagonale pour remplir les joints. Evitez de le faire perpendiculairement aux joints pour éviter de les creuser. Ensuite enlevez l’excédent à l’aide de la raclette et nettoyez, à l’aide d’une éponge humide, les carreaux en suivant la ligne de joint. N'oubliez pas de changer l'eau régulièrement.

Si les joints sont réalisés dans une pièce humide, vous pouvez ajouter au joint un produit hydrofuge afin de garantir la bonne étanchéité de ceux‐ci.

Les matériaux indispensables

Carrelage :

Comme évoqué précédemment, il est primordial de choisir, en amont, un carrelage répondant à vos besoins mais également à l’utilisation de la pièce. (solidité, adhérence, …) Un ensemble d’éléments doivent être pris en compte pour le choix.

Croisillons :

Afin de vous aider dans la pose du carrelage au sol ou au mur, n’hésitez pas à vous munir de croisillons. Ces petits éléments plastiques vous seront d’une grande aide, lors de la pose, pour séparer les carreaux et maintenir un espacement constant.

Colle :

Pour poser vos carreaux au mur ou au sol, il vous faut de la colle. Il en existe 2 types :

  1. Les colles en pâte, prêtes à l'emploi, pour les murs uniquement.
  2. Les mortiers colles en poudre dans lesquelles on rajoute de l'eau, utilisables sur sols et murs.

Mortier à joint :

Le mortier à joint sert à combler les espaces laissés grâce aux croisillons entre chaque carreau. Il permet ainsi de solidifier et souder les carreaux les uns avec les autres mais contribue également à l’étanchéité du tout.

Les accessoires

Règle :

Très utile tout au long de la pose, elle vous aidera à tracer les lignes de pose mais également pour les mesures de coupes.

Equerre :

L’équerre est un repère indispensable afin de vérifier, pendant la pose que les carreaux sont bien positionnés.

Niveau :

Le niveau vous aidera également à vérifier, pendant la pose que les carreaux sont bien positionnés mais également en amont lors des tracés des lignes de pose à niveau.

Tasseau :

Utiles surtout lors du début de la pose, ils vous aideront à avoir un bon repère pour commencer la pose de carrelage mural.

Maillet caoutchouc :

Le maillet vous sera quant à lui indispensable lors de la pose des carreaux. En effet, celui‐ci vous permet d’ajuster la pose de vos carreaux en tapotant délicatement dessus une fois ceux‐ci positionnés pour s'assurer de la planéité de l'ensemble.

Carrelette :

Elément indispensable, la carrelette vous permettra de réaliser les découpes droites liées à la pose sans encombre.

Raclette caoutchouc :

La raclette caoutchouc sera quant à elle utile lors du jointage. En effet, vous pourrez vous servir de celle‐ci pour remplir les joints de mortier mais également pour enlever le surplus.

Eponge :

Utile pour finaliser la pose, celle‐ci vous permettra d’enlever le surplus de mortier que vous n’aurez pas réussi à enlever avec la raclette en caoutchouc.

Trouver un point de vente carte france catalogue careso Préparez votre projet En savoir plus projet carrelage

L'actualité du réseau